Marie ou la Chambre claire – représentations à Anis Gras, le lieu de l’autre

Du 27 au 30 janvier
MARIE OU LA CHAMBRE CLAIRE d’après Robert Walser – Cie L’Homme ivre
Théâtre | danse | image

Marie est une nouvelle de Robert Walser, publiée dans Poetenleben en 1917.

Dans le lointain du théâtre, entre enquête et labyrinthe, on retrouve des bribes de cette histoire : un narrateur est attiré par une jeune femme qui semble vivre dans la forêt. Elle se dit, d’un trait, après l’amour, dans un geste d’abandon tel qu’il ne peut que provoquer un vertige et faire douter de sa véracité.
Cette figure de Marie, qui met son destin sous le signe d’une inadéquation aux autres, est alors redoublée et comme contrariée par la présence d’autres portraits, notamment celui de Marion (La Mort de Danton de Büchner), en regard desquels se dessine une figure masculine vacillante et voilée :  le témoin désinvolte, l’opérateur, ou l’absent.
Investigation sur le portrait, cette composition s’appuie sur une partition chorégraphique faite de gestes quotidiens, seul ADN d’une identité possible, mais aussi sur la projection d’images et de photographies. C‘est l’image de soi, le geste de se dire et, par extension, le processus de fixation d’une présence (notamment celui de la photographie, contemporaine de Walser) que nous interrogeons : le portrait conserve, mais ment déjà, parle déjà d’un révolu, d’un mort, d’un spectre…
Adaptation : Cie L’Homme ivre – traduction de l’allemand d’Elsa Petit, Mise en scène et scénographie : Jean-François Favreau, Composition chorégraphique : Marie-Geneviève L’Her, Collaboration artistique, dispositifs de projection optique, régie plateau : Michel Courret, Création Son : Joseph Jaouen, Avec : Marie-Geneviève L’Her, Jean-François Favreau, et Michel Courret. Accompagnement administratif : Annie Perreaux
Soutiens : Théâtre Jean Lurçat (Scène Nationale d’Aubus­son), Site de pratiques théâtrales Lavauzelle (23), Institut Grotowski de Wroclaw (Pologne). Résidences au Cube, Studio théâtre de Hérisson (03)/Pierre Meunier, ainsi qu’à la Métive en Creuse.

Affiche Marie Ch claire